banieres_EFER_01
Dropdown Four CSS-Menu
 
Index >  Principes  > Divisions segmentaires et sous segmentaires
Divisions segmentaires et sous segmentaires

Une parfaite connaissance des divisions bronchiques est essentielle à tout endoscopiste. Elle doit être enseigné dès le début de la formation. Des modèles en verre ou en plastique de l’arbre trachéobronchique sont à la disposition des étudiants. Nous leur recommandons d’apprendre à se repérer dans toutes les positions, dorsale, antérieure et latérale, car il est indispensable de savoir reconnaître l’anatomie bronchique chez des malades en décubitus latéral.

JPEG - 45.9 ko
positions dorsale, antérieure et latérale

Nous le verrons, cette position latérale peut permettre de faire face à une hémorragie importante, car elle seule peut maintenir un poumon à l’abri d’une inondation massive.

Cette position latérale du côté de la lésion explorée est utilisée systématiquement dans notre service depuis 20 ans. Nous pensons qu’elle a trois avantages fondamentaux, l’absence de sécrétions au niveau du pharynx, un confort supérieur pour le malade et le médecin, et une meilleure sécurité en cas de saignement ou lors de lavage alvéolaire, car il n’y a pas d’inondation du poumon controlatéral. Le seul inconvénient est l’obligation d’apprendre à se repérer en position latérale. Si l’on est désorienté au début, il suffit de pencher la tête pour retrouver ses repères.



L’orientation est simple dans le cas du bronchoscope rigide, le patient étant en décubitus dorsal, la droite est à droite, les bronches postérieures sont en arrière, les antérieures en avant etc. En fibroscopie et surtout en vidéo endoscopie, l’orientation est relative par rapport aux bronches déjà repérées.

Par exemple la lobaire moyenne est en face de la bronche de Nelson,

l’antérobasale a une direction parallèle à la lingula.

(en rouge) La ventrale du lobe supérieur gauche, la lingula et l’antérobasale ont un trajet parallèle antérieur.

(en bleu) La dorsale du lobe supérieur gauche, la bronche de nelson et la postérobasale ont un trajet postérieur.

(en rouge) Les bronches antérieures sont en avant, ventrale du lobe supérieur droit, lobaire moyenne et antérobasale.

(en bleu) Les bronches postérieures sont en arrière, dorsale du lobe supérieur droit, apicale du lobe inférieur et postérobasale.

Normalement le poumon droit est divisé en trois lobes (supérieur, moyen et inférieur) et le poumon gauche en deux (supérieur et inférieur). Chaque bronche lobaire donne naissance à plusieurs sous segmentaires, de 2 à 5.

Normalement on retrouve 10 segments pulmonaires à droite et 8 à gauche. Les bronches plus périphériques sont sujettes à de grandes variations anatomiques.

La nomenclature la plus employée est internationale. Elle est bien codifiée et est basée sur les anciennes classifications de Jackson Huber ou Boyden. Cette classification s’étend jusqu’aux bronches sous-segmentaires. Dans ce système, les noms traditionnels sont employés pour les bronches les plus importantes, c’est-à-dire les bronches principales et les bronches lobaires (bronches de première division). Les bronches les plus périphériques sont désignées par une numérotation utilisant le numéro de la bronche sous segmentaire originaire suivie d’une lettre.

 
monter
descendre
précédent
suivant